jeudi 17 décembre 2015

De l'attachement à l'autonomie (Education Montessori)

Je rendais visite à une amie, il y a quelques jours.
Une amie qui vient d'avoir son 2nd enfant et qui me disait:
"J'ai peur que mon bébé aille mal", 
"J'ai envie de le faire dormir avec moi mais ...", 
"Tout le monde me dit de le laisser pleurer mais j'y arrive pas", 
"J'aimerai bien le porter en écharpe mais j'ai peur qu'il s'y habitue et qu'il ne me lâche plus, après"...



Son discours se terminait par:

"Je crois que je fais une petite dépression...Pour mon 1er, c’était pareil, j'avais l'impression d’être dans un monde à part, que personne ne me comprenait et que je n'y connaissais rien aux bébés".

Je l’écoutais tout en essayant de comprendre ce qui avait pu créer chez elle ce si grand mal-être. Pourquoi refusait-elle ainsi de s'écouter, de répondre aux besoins de son tout nouveau né?

J'y comprenais après réflexion, qu'elle était tiraillée entre son besoin profond de répondre aux signaux d'attachement de son fils et son besoin de se fondre dans la masse et d'écouter les TRES MAUVAIS conseils des autres... 
Ces autres qui, elles aussi, avait du se sentir obligées, un jour, d'écouter les conseils des autres, qui, elles aussi,  avaient du se sentir obligées, un jour, d'écouter les conseils des autres, qui, elles aussi, avait du se sentir obligées, un jour... de laisser de coté leur instinct maternel pour s'adapter à la vie en société.



Voici comment est né le cercle vicieux qui peu à peu a creusé le fossé entre l'adulte et l'enfant...

...qui a placé l'adulte en modeleur de l'enfant...

"L'adulte s'apparut à lui-même comme le modeleur de l'enfant, le constructeur de sa vie psychique. Il s'est imaginé accomplir, de l'extérieur, une oeuvre créatrice, en stimulant l'enfant, en lui donnant des directives et des suggestions afin de développer chez lui intelligence, sentiment et volonté. L'adulte s'est attribué un pouvoir presque divin: il a fini par se croire le Dieu de l'enfant; il a pensé de lui-même ce qui est dit dans la genèse: "J'ai créé l'homme à mon image et à ma ressemblance."" (M.Montessori dans L'enfant)
...et qui a fait perdre à l'enfant sa véritable identité: Le constructeur de l'homme.

"L'enfant est la partie la plus importante de la vie de l'adulte. Il est le constructeur de l'homme. Le bien ou le mal de l'homme mûr a des liens d'etroite dependance avec la vie de l'enfant qui est à son origine. C'est sur l'enfant que tomberont et se sculpteront toutes nos erreurs, et c'est lui qui en portera les fruits indélebiles." (extrait de l'enfant dans la famille) 
Je reviens donc aujourd'hui sur l'importance de l'attachement dont je parlais ==> ICI, qui est  à la base de l'éducation Montessori et sur le rôle du parent (ou de toute autre figurine d'attachement) dans cette éducation.


Qu'est-ce que l'éducation au sens Montessorien?

"Eduquer" au sens où Maria Montessori l'entend vient du latin "educere" qui signifie "conduire hors de". 



" Que signifie "éduquer" ? La réponse du dictionnaire, Larousse ou Robert, est révélatrice : ce verbe viendrait du latin educo,educare.
Et, en effet, le dictionnaire latin-français consulté nous apprend que educo, -are signifie « nourrir, instruire ». Mais surtout, il nous révèle un autre verbe dont la première personne du présent est identique, educo, mais dont l'infinitif est educere ; il ne s'agit plus de nourrir, mais de e-ducere, c'est-à-dire « conduire hors de », et en particulier, conduire hors de soi-même. [...] L'objectif premier de l'éducation est évidemment de révéler à un petit d'homme sa qualité d'homme, de lui apprendre à participer à la construction de l'humanitude et, pour cela, de l'inciter à devenir son propre créateur, à sortir de lui-même pour devenir un sujet qui choisit son devenir, et non un objet qui subit sa fabrication." (A.Jacquard dans l'héritage de la liberté)
Éduquer son enfant selon les principes de Maria Montessori, c'est donc l'accompagner et l'aider à se construire par lui-même et pour lui-même...et ceci dès la naissance, dans le plus grand respect et avec la plus grande bienveillance pour ne jamais contrarier les plans de sa construction intérieur.


"L'homme, [...], est comme l'objet fait à la main: chacun est différent, chacun a son propre esprit créateur qui fait de lui une oeuvre d'art de la nature. Mais le travail est lent et long. Avant qu'en apparaissent les effets extérieurs, il doit s’être produit un travail intime qui n'est pas la reproduction d'un type fixe; c'est une création active d'un type nouveau et, par conséquent, une énigme, un résultat à surprise" (M.Montessori dans L'enfant)
L'éducation au sens Montessorien est une aide à la vie: On ne modèle pas un enfant (encore moins un bébé), on le respecte de toute sa personne, on respecte son rythme et on le laisse s'incarner de lui-même et devenir grâce à un accompagnement bienveillant et respectueux, un être autonome et confiant avec une personnalité qui lui est propre.




"Une fois qu'il a compris cette vérité, il faut que l'adulte change d'attitude envers l'enfant. La figure de l'enfant, embryon spirituel en voie d'incarnation, nous impose de nouvelles responsabilités. Ce petit corps tendre et gracieux que nous adorons en ne l'entourant que de soins physiques, et qui est presque un jouet entre nos mains, prend un autre aspect et réclame le respect. "Multa debetur puero reverentia"" (extrait de L'enfant)

Quel est le rôle du parent (ou de l'adulte)? 

L'attachement est à la base de l'education, à la base de la construction de l'homme. C'est un lien qui se construit très tôt: dès la naissance.

Le parent ou tout autre figure d'attachement a un rôle primordiale dans l'éducation de l'enfant, un rôle bien différent de ce que bien trop de parents imaginent!!
"En fait, si l'enfant porte en lui la clef de sa propre énigme individuelle, s'il a des directives de développement et un plan psychique, il les a en puissance, extrêmement délicats dans leurs tentatives de réalisation; alors, l'intervention intempestives de l'adulte, volontaire, exalté par son pouvoir illusoire, peut contrarier ces plans ou en faire dévier les réalisations occultes." (M.Montessori dans L'enfant)
 Le role du parent ou de toute autre figurine d'attachement n'est pas de modeler le petit enfant en lui imposant sa vision de la vie. 
Son devoir est de l'accompagner dans son développement, dans sa découverte du monde et de répondre (et uniquement répondre!!) efficacement à ses besoins.

"L'enfant qui s'incarne est un embryon spirituel qui doit vivre par lui-même dans l'ambiance. Mais aussi bien que l'embryon physique a besoin d'une ambiance spéciale qui est le sein maternel, cet embryon spirituel a besoin, lui, d’être protégé dans une ambiance extérieure animée, réchauffée par l'amour, riche en aliments, où tout l'accueille, où rien ne l'entrave." (extrait de L'enfant)

Pour répondre efficacement aux besoins de l'enfant, le parent (ou la figure d'attachement) doit:
- Respecter l'enfant de toute sa personne
- Avoir une grande capacité d'écoute et d'observation
- Etre capable de se mettre au niveau de l'enfant
- Etre présent sans être envahissant
- Respecter le rythme de l'enfant
- Ne jamais le forcer à faire une activité, quelle qu'elle soit
- Adapter son environnement
- N'ignorer aucune de ses demandes (aucun de ses besoins)
- ...

L'éducation Montessori securise et mène vers l'autonomie

Dans un environnement parfaitement adapté à ses besoins, l'enfant va au fil de ses interactions et de ses découvertes, satisfaire ses besoins et construire sa représentation de lui-même et du monde qui l'entoure.
Cet environnement préparé (sécuritaire et agréable) et cette éducation Montessorienne (fiable, respectueuse et confiante) vont guider et accompagner la façon dont l'enfant va interpréter les événements, mémoriser les informations et percevoir le monde. Ils vont lui donner toute la confiance dont il a besoin et lui ouvrir les voies de la découverte et de l'autonomie.



Conclusion
Finalement, j'ai répondu à cette amie ces quelques phrases qui me sont venues:
"Ton enfant était, il y a quelques jours encore, dans ton ventre. Il était bercé par tes mouvements, par ta voix, protégé par ton corps et enveloppé par ta chaleur, nourri par ton sang. Aujourd'hui, il est seul dans un monde qu'il ne connait pas. Il a tant de choses à apprendre! Comment et en qui pourrait-il avoir confiance si toi, sa mère, tu ne répond pas à ses appels, à ses besoins? Comment pourrait-il s'épanouir dans ce monde si dès son arrivée, il n'a pas été accueilli comme il aurait du l’être?" ...en espérant lui offrir un regard nouveau sur son enfant...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire